Au service du bien commun

RÉFORME TERRITORIALE

= DANGER

Signez notre manifeste pour demander la révision de la loi NOTRe

 

QUI SOMMES-NOUS ?

    Élus locaux, honorés de la confiance de nos concitoyens, responsables devant eux de la gestion de nos communes, nous constatons hélas un véritable délitement de la civilisation française. Un mondialisme croissant délocalise nos emplois, accentue la désertification rurale, économique et sociale, tout en imposant à nos communes une immigration massive, en quantité inassimilable.


    Englué dans une « pensée unique » utopique, le pouvoir politique national favorise cette dénaturation de notre civilisation. La réforme territoriale s’attaque notamment à un bastion fondamental de notre liberté politique, la commune : les maires sont dépossédés de leurs pouvoirs au profit d’intercommunalités anonymes et irresponsables. Cette mise sous tutelle est accélérée par l’asphyxie financière des communes.

     Ce sombre constat ne nous abat pas ! Nous connaissons le remède : 1500 ans de civilisation française et des siècles d’organisation communale nous tracent la voie ! Le retour au véritable bien commun est seul capable de procurer la paix et la prospérité : en effet, le bien commun politique n’est autre que cet ordre où tous s’entraident pour la recherche d’un bonheur pleinement humain (connaissance de la vérité, soutien des indigents, développement de la culture). Seul cet ordre peut rétablir la justice et la concorde dans la cité. Le maire et les élus municipaux sont aujourd’hui les mieux placés pour mener ce combat, conformément au principe de subsidiarité : 
      - proches de leurs administrés qui plébiscitent leur fonction, leur légitimité est incontestable.
     - élus et libres, ils peuvent se tenir hors des combinaisons politiciennes qui assujettissent notre pays à une « élite » mondialiste.

   Rassemblant les élus municipaux au-delà des étiquettes politiciennes, notre collectif des « Maires pour le Bien Commun » entend travailler au bien commun de deux manières : 
     - le faire connaître par des études brèves et abordables : réforme territoriale, loi naturelle, laïcité… Vous en trouverez un résumé dans l’onglet « Etudes ».
     - agir pour restaurer le bien commun municipal : soutien mutuel d’un réseau national de maires expérimentés, mise en commun des bonnes pratiques municipales. 
    
Maires, élus municipaux, rejoignez-nous dans cette lutte pour la civilisation française !

Éric Viaud,
Porte-parole du collectif des Maires pour le Bien Commun
Maire de La Bussière (Vienne)

 

©2020 _ Mentions légales