La loi NOTRe

Rejoignez la campagne de
Maires pour le Bien Commun
pour la révision de la loi NOTRe !

 

Mesdames et messieurs les élus locaux,

La réforme territoriale en cours (loi RCT[1], loi NOTRe[2]) menace la vie même de nos communes. Elle dépossède les maires de leurs pouvoirs au profit de l’inter-communalité et oblige de nombreuses communes à disparaître par fusion ou regroupement.  La fiche de synthèse jointe montre pourtant combien la survie des communes et la sauvegarde du pouvoir politique des maires sont indispensables au bien commun.


Cette réforme s'est faite dans la plus grande discrétion.  Les organismes qui auraient dû alerter l'autorité politique et l’opinion publique ont adopté un profil bas, empêchant l’instauration d’un véritable débat national.


Le collectif des Maires pour le Bien Commun (MBC), fondé par des maires sans étiquette partisane[3], uniquement soucieux de l'intérêt général de nos communes, a donc décidé de faire entendre nos inquiétudes d’élus locaux :  il appelle à une révision profonde de la réforme territoriale.


Maires et élus municipaux, signez notre Manifeste joint et rejoignez notre collectif, c’est en nous unissant que nous ferons entendre notre voix !  Il y va de la survie de nos communes et du bien de nos administrés !


Éric VIAUD
Maire de La Bussière (Vienne)
Porte-parole du Collectif des Maires pour le Bien Commun


Notes :
1- Loi du 16/12/2010 relative à la Réforme des Collectivités Territoriales.
2- Loi du 07/08/2015 "Nouvelle Organisation Territoriale de la République".
3- Nous voulons être indépendants de tout parti politique car le bien commun est au-dessus des luttes d'influence politiciennes. Notre vision de la politique est expliquée dans la note 10 de la fiche de synthèse sur la réforme territoriale ci-dessous.

--> Voir notre Manifeste

"Réforme territoriale et Loi NOTRe" : fiche de synthèse

"Réforme territoriale et Loi NOTRe" : étude complète

La loi naturelle

Dans un article du 29 janvier 2013, Jacques Attali décrit le terme ultime de la "révolution morale" accélérée par la loi Taubira :  "Nous allons inexorablement vers une humanité unisexe, sinon qu’une moitié aura des ovocytes et l’autre des spermatozoïdes, qu’ils mettront en commun pour faire naître des enfants, seul ou à plusieurs, sans relation physique, et sans même que nul ne les porte.  Sans même que nul ne les conçoive si on se laisse aller au vertige du clonage." La théorie du genre est aussi révélatrice :  "on ne naît pas homme ou femme, on le devient". "Il s'agit de substituer à des concepts tels que "le sexe" [...] le concept de "genre" qui montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature mais socialement construites."  .../...  

Télécharger le document complet

La laïcité

Face à la montée des communautarismes, notamment de l’islamisme, la laïcité est proposée comme un socle de valeurs communes sur lequel la France pourrait unir des communautés disparates en un tout social harmonieux.  Tous sont d’accord sur le but à atteindre :  la paix sociale autour d’un bien commun partagé et poursuivi ensemble.
Mais c’est sur les moyens que porte le débat.  On s’aperçoit que la laïcité présente des visages bien différents :  cette étude résumée les présente et cherche à dégager quel socle de principes communs permettrait de reconstruire l’unité française.  .../...  

Télécharger le document complet

Défense de la famille

Les maires sont concernés directement par le respect de la loi naturelle :  on l'a vu il y a quelques années avec le combat contre la loi Taubira.  Dans le cadre de la défense de loi naturelle contre cette loi, d'autres associations ont rédigé des documents de défense de la famille qui restent tout à fait d’actualité ;  nous les présentons ici en raison de leur intérêt.

  • Loi Taubira = suicide social

La dénaturation du mariage serait la destruction de la famille.  Or la destruction de la famille signifierait la destruction de la civilisation elle-même, qui ne serait plus transmise aux générations futures :  ce serait un "suicide social".

Télécharger le document

  • De l'homo sapiens à l'homosexuel : Au-delà des clichés

"Rejet de la discrimination" et "droit à l’enfant" :  telles sont les deux raisons principales de légaliser le « mariage » homosexuel. Qu’en penser ?

Télécharger le document

  • Antécédents de la loi Taubira

Le mouvement actuel en faveur du "mariage pour tous" semble mondialement coordonné, comme l’indique la simultanéité des débats législatifs ou juridiques sur ce sujet dans de nombreux pays (Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Irlande du Nord, France, États-Unis, Brésil,...).  De fait le mouvement actuel est un processus subversif qui instaure une véritable "révolution morale", selon l’expression de ses auteurs eux-mêmes. 

Télécharger le document

  • Attali, suite de la loi Taubira

Dans un intéressant article publié le 29 janvier 2013, Jacques Attali décrit la poursuite de la subversion de la morale familiale, au-delà du "mariage pour tous" :  "Comme toujours, quand s’annonce une réforme majeure, il faut comprendre dans quelle évolution de long terme elle s’inscrit.

Télécharger le document

 
 
 

©2020 _ Mentions légales